Le monde à travers les yeux de votre enfant

Le monde à travers les yeux de votre enfant

Il est toujours important de comprendre la perspective de votre enfant. C’est un thème important car c’est la pierre angulaire d’une bonne éducation.

De nombreuses études ont montré que comprendre la perspective de votre enfant a un immense impact positif sur votre enfant. Plus que toute autre chose que vous pouvez faire en tant que parent ! Pourtant, l’idée de connaitre la perspective de son enfant échappe même à la plupart des parents ayant les meilleures intentions.

Comme Jean Piaget (Psychologie et pédagogie) l’a expliqué, il y a trois niveaux dans la perspective : visuel, intellectuel et émotionnel.

Aujourd’hui, je vous parle de l’aspect visuel afin que vous soyez en mesure de transférer ces informations sur vos propres expériences. Mes futures articles examineront les niveaux de perspective intellectuelle et émotionnelle de l’enfant.

Tout d’abord, prenez un moment pour vous imaginer vous-même à la hauteur de votre enfant. Circulez dans et autour de votre maison à sa hauteur (ramper, s’accroupir, s’agenouiller) pour mieux comprendre les expériences visuelles que votre enfant fait chaque jour.

  • Peut – il satisfaire ses besoins à cette hauteur ?
  • A –t-il une petite chaise, table ? Ses livres sont –ils positionnés sur des étagères assez basses ? Ou ses jouets sont-ils situés à portée de ses mains ?
  • Y a –t-il des œuvres d’art intéressantes à ce niveau ?
  • Est-ce que l’indépendance de votre enfant est possible à ce niveau (s’habiller, manger, aider aux tâches ménagères) ?

En plus d’avoir une perspective physique différente sur le monde, en ce qui concerne la hauteur et la taille, votre enfant voit aussi d’autres aspects différemment. Rappelez-vous la façon dont les livres classiques pour enfants sont tournés ? Ils sont plus “vivant” et plus illustrés que ceux pour adultes. De même, Vous souvenez-vous comme les terrains de jeux et piscines vous apparaissaient quand vous étiez enfant ? Gigantesque et « vivant », non ?

Considérons maintenant la perspective de votre enfant

Votre enfant est sur-stimulé par l’activité, le mouvement, les bruits, les odeurs, la lumière, les sirènes, etc. Prenez note de ces craintes afin que dans le futur, vous puissiez préparer votre enfant. Discutez ensemble de ses sentiments forts et nommez ses émotions. Non seulement cela aidera votre enfant à se sentir respecté et compris, mais en plus ça lui permettra de comprendre ce qu’il ressent, outre la honte, la peur et l’inconfort.

Votre enfant passe un temps fou à regarder quelque chose de “banale” comme une tasse, une feuille ou un marron ?

Plutôt que de le réprimander, le taquiner, le dévaloriser ou le punir intéressez vous –y. Travailler dur (très dur) pour le comprendre. Qu’est-ce que mon enfant voir ici ? Quel aspect différent cet objet peut avoir pour lui ? L’ai-je déjà vu avoir cette réaction ou ce comportement avant ? Quand ?

Si vous ne connaissez pas les réponses aux questions ci-dessus, observer de plus près votre enfant et demandez lui :

  • Que voies – tu ?
  • Peux – tu me faire un dessin sur le festival ? Quelle a été la meilleure partie ? Quel moment as – tu le moins aimé ?

Ces exemples sont des indices cachés pour découvrir comment votre enfant voit le monde. Rappelez-vous, même si vous penser quelles devraient être différentes, nous ne cherchons pas à changer les choses. Nous essayons de comprendre notre propre enfant, sa vision unique du monde.

Après tout, nous sommes leurs défenseurs. Nous sommes ceux qui les connaissent le mieux. Alors aidons les à naviguer dans ce monde. Acceptons nos enfants comme des personnes ayant des personnalités, des bizarreries, des besoins, des désirs, et oui, des opinions et des émotions.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *